Catégorie : portrait de femme

Double exercice ! pour un double plaisir :-)

Cliquez sur l’image pour la récupérer

Je vous propose une double étude à travailler en simultanée !

Bon visionnage

Pour ma part, j’utilise un simple porte mine en 0.7 et gradation “HB”.

Share Button

Portrait d’une jeune femme de 3/4 vers le bas droite.

Cliquez pour agrandir et télécharger le modèle.

Je vous propose dans cet article de nous intéresser au thème du portrait. Je trouve ce portrait magnifique et je pense que vous aurez autant de plaisir d’en faire son étude que moi.

Objectif de cet exercice

  1. Analyse de notre image de référence
  2. Choix des médiums utilisés pour cette étude
  3. Établir notre échelle de valeur, indiquer la source de lumière
  4. Réaliser l’esquisse initiale à main levée
  5. Travailler les proportions des différents éléments constituant ce modèle
  6. Faire le tracé des ombres en utilisant la seconde valeur des ombres
  7. Définir le contour des ombres, ombre propre et ombre portée
  8. Terminer par les détails, rehaut de blanc
  9. Conclusion et bilan de cette étude

1 – Analyse de notre image de référence

La source de lumière vient uniquement de la droite et mi-hauteur. Nous trouvons les points lumineux intenses sur les pupilles, arête du nez, lèvre inférieur coté droit.

2 – Choix des médiums utilisés pour cette étude

Je vous propose de travailler cette étude au fusain naturel, plus spontané dans son exécution avec ce médium. Personnellement, j’utilise un papier gris à grain fin en format A4. Le Mi-teinte de la marque Canson gris ciel.

3 – Établir notre échelle de valeur, indiquer la source de lumière

Avant toute chose, prenez l’habitude de tracé sur votre feuille l’échelle de valeur sur laquelle vous allez vous appuyer pour faire vos différents tracés. Vous l’aurez ainsi constamment sous les yeux, idéalement placé pour ne pas vous tromper dans la valeur à appliqué dans telle ou telle zone de votre étude. Autre élément important à indiquer la lumière. Indiquez dans un endroit judicieux de votre feuille, pourquoi pas juste à coté de votre échelle de valeur une flèche qui va indiquer le direction de la source de lumière qui éclaire votre sujet.

4 – Réaliser l’esquisse initiale à main levée

Cette étape va être en quelque sorte la “fondation” de notre étude. Il faut en quelques coups de fusain léger faire le contour général de votre sujet et “cloisonner” à l’intérieur les différents sous éléments de notre sujet. Observer chaque angle, leur longueur, les comparer les uns au autres, surtout ce qui son proche localement.

5 – Travailler les proportions des différents éléments constituant ce modèle

A cette étape, nous allons “peaufiner” les éléments, comparer leur forme individuellement, rectifier à la gomme mie de pain un tracé trop haut, trop bas par rapport à un autre. Enfin, tout un tas de corrections qui vont nous permettre d’obtenir la “ressemblance” par rapport à notre modèle de référence.

6 – Faire un tracé des ombres en utilisant la seconde valeur des ombres

Maintenant que tout semble en place. Nous allons avec la valeur la moins foncée de nos 2 valeurs sombre tracer toutes les zones contenant une ombre. Ces zones seront traités uniformément, quelle soit le type d’ombre quelle contienne. Même traitement dans cette étape pour les ombres propre ou les ombre portée. Veillez absolument à rester dans la bonne valeur, pour cela reportez-vous à votre échelle de valeur, qui normalement se trouve sur votre feuille.

7 – Définir le contour des ombres, ombre propre et ombre portée

Les ombres portée vont être défini à leur bonne valeur (la plus foncé de notre échelle) dans leur formes exactes. Le même traitement sera fait sur l’ombre propre.

8 – Terminer par les détails, rehaut de blanc

S’est la note finale, le détail qui “tue”. Nous travaillons sur un papier teinté, le rehaut de blanc (notre valeur la plus claire) va accentuer l’effet tridimensionnel de notre travail graphique. Cependant, veuillez à ne pas trop abuser de cette valeur, évitez l’effet “kiri”

9 – Conclusion et bilan de cette étude

En travaillant avec méthode, nous arrivons à un résultat plutôt satisfaisant. Il s’agit d’une étude, qui dis étude, dis un dessin qui demande encore pas mal de travail. En tout cas, cela nous permet d’avancer, de noter les erreurs à corriger dans nos prochains travaux. Nous n’avons pas la prétention de faire des chefs d’oeuvre du premier coups. d’ailleurs nous serions vite lasser 🙂

J’attends vos travaux sur le groupe FB “coursdedessins” avant la fin du mois de décembre.

Si vous ne faite pas encore parti du groupe “coursdedessins” , n’hésitez pas à nous rejoindre.

Je ferai certainement un direct vidéo pour commenter vos études.

Share Button
Loading...
X