Loading...
X

Guide d’initiation Dessin au clair-obscur: « Fusain et pastel blanc sur papier teinté » partie 3

Voici la liste du matériel dont vous aurez besoin :

1 : Le fusain naturel     

Fusain naturel, la mignonnette (2-3 mm)

Ce guide se focalise essentiellement sur un seul médium, le fusain naturel.

            Il est obtenu à partir de fines branches de saule, de chêne, de bruyère, en fait de n’importe quel type de bois, du moment que ces derniers présentent une légèreté et une porosité satisfaisante pour le traitement qu’il va subir.

Un fusain naturel 100 % végétal de qualité devra :

  • Ne pas présenter d’imperfections (nodosités)
  • Avoir un bon degré de carbonisation
  • Ne pas renfermer de filament dur, ni de particules cristallisées
  • D’une parfaite fluidité de tracé
  • Présentant des noirs intenses (malheureusement peu stable (nous le verrons plus tard).

Ainsi, au final, l’on détient entre nos doigts un fabuleux outil de création.

Il existe dans plusieurs diamètres de commercialisation, les plus courants :

  • Fin ou mignonnette (2-3 mm),
  • Moyen ou petit buisson (4-6 mm),
  • Gros ou moyen buisson (7-9 mm),
  • Très gros ou gros buisson (12-14 mm).

            Le fusain naturel est vraiment très intéressant comme médium dans le cadre de l’apprentissage du dessin au clair-obscur. Il est peu onéreux, il s’accommode de n’importe quel support, même un banal papier destiné à l’impression jet d’encre personnelle suffira.

Nous allons choisir le fusain fin, la mignonnette. Il conviendra parfaitement pour travailler sur des formats papiers relativement petits.

            Notre support papier ne dépassera pas le A4. Soit 29,7 cm x 21 cm.

            Le diamètre de la mignonnette se rapprochera de celui d’une mine classique de crayon pastel. Nous allons avoir l’occasion de nous entraîner avec,  dans les prochaines pages. Il est biensûr plus fragile que les autres fusains naturels, mais avec de la pratique, cela ne posera plus de problème.

2 : Le crayon fusain

Je vous conseille un crayon fusain de la marque Conté en gradation « B » ou « H ». Il nous servira pour l’esquisse et certains détails de nos études. Sa mine est constituée de fusain naturel et autres additifs qui permettent une meilleure tenue sur le support que le fusain naturel qui lui est plus volatile.

3 : Le crayon pastel blanc

Pour le blanc, la marque Stabilo propose dans sa gamme CarbOthello le crayon pastel « blanc de titane ». Il est facile à préparer (taille au cutter) et à utiliser (pigment tendre, qui s’applique facilement sur le papier). Il sera utile sur du papier teinté pour les rehauts de lumière (nous verrons cela plus tard).

4 : L’ estompe

Une estompe est un outil de dessin cylindrique dont les deux extrémités sont de forme conique pleine.

Elle existe en plusieurs diamètres, plus le chiffre inscrit sur son fût est grand, plus son diamètre sera important. Sa longueur se situe entre 5 et 20 cm.

Elle est constituée de papier journal, de buvard, de peau (synthétique), de coton ou de feutre compacté.

            Il existe une variante à l’estompe, le tortillon, fait de papier journal, ou de papier buvard enroulé en pointe. Vous pouvez les fabriquer vous-même, mais je vous conseille de les acheter en commerce spécialisé, favorisez les marques reconnues, évitez les lots « made in China » de qualité médiocre, souvent « creuses » dans leur noyau.

L’estompe est utilisée conjointement avec le fusain, le pastel, la pierre noire, le crayon pastel blanc, le crayon graphite.

            L’action d’estomper consiste à étaler les particules de fusain ou de crayon afin d’obtenir des gris intermédiaires.

Sa pointe permet de fondre les tracés avec plus de précision que ne le feront nos doigts.

L’estompe sera tout aussi importante que notre fusain dans la réalisation de nos études.

5 : La gomme mie de pain

La gomme mie de pain ou « gomme à fusain » est une pâte faiblement adhésive composée essentiellement de caoutchouc.

Elle permet d’effacer ou d’éclaircir le fusain, les craies, les crayons , la sanguine et la pierre noire, sans oublier les pastels secs.

En dépannage, on peut utiliser de la mie de pain malaxée que l’on conservera dans une boîte humide afin qu’elle ne se dessèche pas.

Contrairement à la mie de notre pain du boulanger, les gommes mie de pain actuelles, sont durables, plus efficaces et beaucoup moins sujettes à la pourriture, on n’a pas besoin de les humidifier sans cesse.

Elle absorbe beaucoup plus activement que la gomme classique.

Une fois déballée, il faut la malaxer afin de la rendre souple.

Cette opération est à renouveler souvent afin de faire disparaître de sa surface les particules, notamment la poudre de fusain, les pigments qu’elle récupère lors de son utilisation normale.

Ce malaxage deviendra au bout de quelques séances de dessin automatique entre vos doigts, vous aurez toujours une gomme prête pour son utilisation.

Après un énième malaxage, si votre gomme mie de pain reste désespérément « noire » , il est grand temps de la changer.

L’utilisation de la gomme mie de pain et très simple, généralement on tapote la partie à éclaircir, on évite de frotter. Il est possible de l’effiler pour travailler de minuscules détails.

Ses principaux avantages :

  •  Elle ne laisse pas de particules sur le support .
  •  Sa malléabilité permet de créer des formes de toutes sortes, notamment en pointe. Cela permet de gommer des parties très délicates de nos études.
  •  Elle gomme plus ou moins selon la pression que l’on exerce dessus.
  •  Elle est prévue pour un usage de longue durée.

Ses inconvénients :

  •  Elle absorbe la sueur des doigts du dessinateur.
  •  Elle peut capturer des éléments gras, parfois durs, cela a pour conséquence de laisser sur notre papier des taches, des micros griffures. Donc, soyez vigilant sur ces points. Il serait vraiment dommage que le regard de l’observateur de votre dessin soit attiré par ces éléments non voulus.

6 : Le papier

Le dessin au clair-obscur s’accommode d’une multitude de papiers. Un simple papier de type imprimante suffira  amplement pour de simples études. Dans notre apprentissage, ce support devra être obligatoirement teinté. Vous allez le voir, cette teinte va faire partie de notre échelle de valeur. Je travaille souvent avec du papier kraft de qualité. Sa teinte chaude s’harmonise parfaitement avec la sanguine notamment. 

Dans le cadre de cette initiation, je vais travailler avec mon fusain sur une teinte grise.

Volontairement, je me limite à un seul type de papier.

Il s’agit du papier Mi-teintes de chez Canson.

Il se trouve facilement en boutique ou en ligne.

La teinte gris ciel sera mise à profit dans nos différentes créations.

Ce papier mi-teinte présente un verso en « nid d’abeille ». Cela permet des effets de matière.

Pour l’instant, je vous conseille d’utiliser le recto, qui est lisse.

Cela facilitera grandement nos futurs estompages.

7 : Les outils optionnels

Un cutter et ses lames de rechange, utile pour tailler nos crayons fusains et pastels blanc.

De la toile émeri avec un grain fin est idéale. Elle va nous servir à polir nos différentes mines, ainsi que notre estompe.

La toile émeri fixée dans un couvercle permet de polir aisément nos différents médiums sans pour autant répandre les pigments sur notre plan de  travail.

  • Une règle plate de 50 cm.
  • Une paire de ciseaux.
  • Un lot de pinces.

Elle s’adapte à toutes les situations de vos séances de dessin en offrant un support optimal à votre feuille. Une simple plaque de contre-plaqué suffit. 2 pinces compléteront votre kit. Si vous travaillez d’après photo, vous pourrez ainsi facilement fixer votre visuel dans le même champ de vision que votre feuille à dessin.

Il existe des planches à dessin inclinables.

Personnellement j’utilise ce modèle, je l’apprécie pour ces dimensions généreuses (50 cm X 75 cm) avec un encombrement une fois replié raisonnable.

  • Un pastel tendre blanc Rembrandt

Ce pastel tendre sera utile pour le rehaut de lumière.

Taillé en pointe, il donnera une touche extraordinaire, la plus intense dans le rendu de la lumière sur notre papier teinté.

Comme tous les pastels, il est fragile, il faut le manipuler et l’utiliser avec précaution.

A suivre ……..

Retrouvez en cliquant sur l’image ci-dessus toutes mes publications sur le dessin au clair-obscur.
Share Button

Mon partenaire produits reconditionnés

Leave Your Observation