Mes livres sur Amazon

Encore moins cher sur ma boutique 🙂

Je vous propose de passer en revue les 6 étapes essentielle d’un dessin au clair-obscur. Pour cela, nous allons utiliser 69 exemples.

Etape 1 : l’observation du modèle

Observation de notre modèle (d’après photo ou d’après nature).

Avant même de vous munir du fusain, il est important, même crucial, de passer le temps nécessaire sur cette étape d’observation.

Vous avez devant vous le document sur lequel vous allez vous appuyer pour créer votre étude (nous sommes en apprentissage, je vous le rappelle 🙂

Je vais vous décrire comment il serait judicieux de votre part d’ analyser de la meilleure façon votre modèle de référence.

Que cela soit du point de vue de sa composition, de la, ou des lumières qui entrent en action sur les différentes formes qu’ elles frappent directement ou indirectement. Ainsi que les différents types d’ombres qui en découlent.

J’ai choisi des images dans différentes thématiques afin de vous démontrer que tout visuel demande autant d’attention et d’analyse, que cela soit un visage en gros plan ou un paysage dans le lointain.

Etape 2 : l’esquisse initiale (la fondation)

C’est la « fondation » de tout dessin.

L’esquisse à main levée, le Graal pour bon nombre de dessinateurs, dessinatrices.

Je parle ici, d’un tracé réalisé avec aisance, d’un seul jet, d’une construction allant à l’essentiel.

Après avoir consacré 5 directs/vidéos à l’étape 1, celle concernant l’analyse de ne nos modèles, je vous propose dans cette nouvelle série de directs/vidéos de passer à l’étape 2, “l’esquisse initiale”. Cette esquisse initiale prendra comme modèle certain modèle photo vue en étape 1

Le matériel dessin de cette série de vidéo

► Le fusain “B” : https://amzn.to/2LXgWpR

► Le crayon pastel “Carbothello” – Brun d’Orient : https://amzn.to/3a3rIoP

► Le fusain naturel “mignonette” : https://amzn.to/2s5AOjU

► Le blanc, encre en gel : https://amzn.to/2rGJ3CP

► Le crayon pastel blanc “Carbothello” : https://amzn.to/2YRzsVB

► La gomme mie de pain : https://amzn.to/2ErVgxD

► Le papier “gris” de ce direct : https://amzn.to/2S2ydl0

► Le papier “ivoire” de ce direct : https://amzn.to/35K0fFf

► Le papier “kraft” de ce direct : https://amzn.to/2NqtlDc

ETAPE 3 : Les proportions

Cette étape est pertinente si vous avez esquissé à main levée votre étude. À ce stade, il nous faut arriver à la ressemblance, en tout cas lorsque notre modèle de référence l’exige, comme un portrait humain.

Vous pouvez vous aider de différents outils : règle, équerre etc pour établir des rapports d’écartement de tel élément par rapport à un autre. Mais au final, il s’agira de s’affranchir de tous ces moyens et d’arriver à positionner tous les éléments entre eux sans ces aides d’évaluation de distances. Pour cela, il vous faudra beaucoup de travail, il n’y a pas de secret en dessin comme dans n’importe quel autre secteur d’activité, il faut persévérer. Cette étape terminée, vous devez être capable de reconnaître sans difficulté le modèle que vous venez de reproduire sur votre feuille. Cela sera d’autant plus vrai pour une reproduction de portrait humain. Vous le savez, dans cette thématique, les personnes qui vont voir votre étude seront pour la plupart d’entre elles bienveillantes, mais si la ressemblance n’y est pas, elles ne seront pas totalement conquises par votre travail.

Etape 4 : Le tracé des ombres.

Le tracé des ombres est une sorte de « coloriage ».

Je plaisante, mais c’est un peu ça. Attention, à ne pas l’entreprendre à la légère.

Il faut appliquer le fusain naturel de façon identique sur tous les plans où une ombre doit être posée. Observez votre modèle, prenez le temps nécessaire, je ne l’écrirai jamais assez, reportez sur votre feuille cette ombre en respectant le mieux possible sa forme. Ne laissez pas votre cerveau interpréter la forme à représenter, reproduisez ce que vous voyez, rien de plus, rien de moins.

Etape 5 : Le contrôle de bords

Ici, notre échelle de valeur va bien nous aider, c’est notre outil de référence. Il va s’agir de bien prendre conscience de toutes les valeurs présentes sur notre modèle et les interpréter sur notre support papier. Entre en ligne de compte les différentes ombres, l’ombre propre, l’ombre portée.

Etape 6 : Les détails

Dans cette ultime étape, nous allons donner les derniers coups de fusain, coups de gomme afin d’apporter les détails pertinents à notre dessin. Ces détails qui vont dans beaucoup de cas « faire la différence ». cela peut être une cicatrice à accentuer, à contraster par rapport au reste du plan sur lequel elle se trouve.

Dans le cas d’une utilisation de papier teinté, un rehaut de pastel blanc viendra renforcer l’effet tridimensionnel que nous devons obtenir avec le clair-obscur, mais cela n’est pas obligatoire, le rehaut de blanc doit être pertinent, servir notre dessin.

Ci-dessous, les 69 modèles photos

1

2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47 – Photo© Bruno Rotival
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
Share Button